01
décembre 2015

Le plaisir du verre de vin en terrasse

Rédigé par GAULTHIER D'Erichot

Les terribles attentats du 13 novembre m’ont d’abord choqué, comme tout le monde. Puis, ils m’ont renforcé dans ma façon de vivre et ma devise qui est de profiter de la vie. Chaque petit moment de plaisir est ce qui constitue le bonheur. Pour moi, il se construit de plein de petites choses auxquelles on ne fait pas toujours attention et qui pourtant comptent énormément : un bon repas, aller au cinéma, retrouver ses amis, lire un livre sur un transat en plein été, etc. Impossible d’énumérer tous ces petits instants de vie qui vont que l’on est heureux malgré des moments plus difficiles et douloureux. Parmi ces petits moments, il y a le verre de vin à la terrasse d’un bar.  

J’avais presque oublié combien ce délicieux instant était important pour moi, tellement c’était devenu une habitude. La tragédie de Paris m’a fait prendre conscience à quel point il faut profiter de ces instants comme celui-ci.
J’adore le vin. Que ce soit du rouge, du blanc ou du rosé. Sur une année entière, je consomme plus de rouge, puis un peu moins de blanc, le rosé étant le vin que je bois le moins, car je le préfère surtout en été. Mais là où j’apprécie peut-être encore plus le verre de vin, c’est lorsque je suis confortablement installé à la terrasse d’un café, que ce soit à Périgueux, Bergerac, Bordeaux ou lorsque je monte sur Paris.

Il fait réellement partie de ces moments de bonheur que je vous décris plus haut. Non seulement je profite d’un délicieux verre de vin, mais en plus j’adore l’ambiance de la terrasse des bars. Regarder les gens passer dans la rue, contempler les jolies femmes, rêvasser, lire un livre, ou discuter avec des amis. Tous ces instants de vie sont indispensables pour moi. Que je sois seul ou avec des amis, le soir après le boulot et le week-end, je me rends à la terrasse d’un bar et je commande mon verre de vin… tout simplement. 

Désormais, à chaque fois je pense à ceux qui se sont fait tuer en profitant naturellement de la vie comme moi.